Bourses de deuxième cycle

L'INSTITUT A CESSÉ SES ACTIVITÉS. AUCUN DE SES PROGRAMMES NE SERA DONC PLUS OFFERT.

Toutefois, les engagements pluriannuels que l’IFM2 a déjà pris en vertu des concours antérieurs seront respectés selon les conditions établies.

Des bourses sont disponibles pour les étudiants qui ont entrepris ou qui entreprendront des études de deuxième cycle dans des programmes spécialisés en finance mathématique.

L’IFM2 reçoit annuellement du gouvernement du Québec des crédits pour ses programmes de bourses. Il prend donc des engagements annuels sous réserve de la disponibilité de ces crédits. L’IFM2 se réserve le droit de modifier, sans préavis, la valeur de ses bourses et les règles de ses programmes.

Étudiants admissibles

Les citoyens canadiens ou les résidents permanents, domiciliés au Québec, sont admissibles. Seuls les étudiants à temps plein sont admissibles et les bénéficiaires d’une bourse doivent demeurer inscrits à temps plein au programme pour lequel la bourse leur est accordée pendant toute la durée du financement.

Les étudiants qui font leur maîtrise dans une université hors Québec s’engagent à maintenir leur statut de citoyen canadien ou résident permanent du Québec pendant toute la durée de leur bourse. L’IFM2 doit être immédiatement avisé par le bénéficiaire de tout changement dans son statut.

Si les études en cours sont abandonnées, ou que l’étudiant poursuit une partie de sa formation à temps partiel, l’étudiant n’est plus admissible à la bourse et les versements sont suspendus.

Programmes admissibles

Les programmes de deuxième cycle, spécialisés en finance mathématique, sont admissibles. Ces programmes peuvent être d'une durée d’un à deux ans.

Les programmes d’universités prestigieuses, hors Québec, sont également admissibles. Cependant, la priorité sera accordée aux programmes admissibles des universités partenaires de l'Institut.

Les candidatures d’étudiants inscrits dans un programme non-identifié à la finance mathématique seront exceptionnellement considérées à la discrétion de l’Institut.  Dans un tel cas, le candidat devra démontrer que son domaine de spécialisation est en finance mathématique, fournir une description détaillée de son essai ou de son mémoire, et motiver le choix de son directeur de recherche.

Un étudiant récipiendaire d’une bourse de l’Institut doit s’inscrire à un minimum de neuf (9) crédits par session jusqu’à la fin de sa scolarité.  Les étudiants inscrits en propédeutique, en probation ou en mise à niveau sont admissibles. Dans ce cas, si une candidature est acceptée pour une bourse, le premier versement est fait au cours du premier trimestre où le nombre de crédits auxquels l’étudiant s’inscrit dans son programme régulier est supérieur à ceux auxquels il s’inscrit dans son programme de préparation.

Critères d'acceptation

La décision d'octroyer une bourse est prise par le comité exécutif ou un comité multi-universitaire désigné par celui-ci. Cette décision est basée sur le CV du candidat, ses résultats académiques, et sur la pertinence de son programme d'études en regard des objectifs de l’Institut.

Pour présenter sa candidature, l’étudiant devra inclure à son dossier :

  • La fiche de renseignements dûment complétée
  • Un texte d’une page décrivant les raisons pour lesquelles l’étudiant veut se spécialiser en finance mathématique et motivant son choix de programme
  • Un curriculum vitae à jour faisant état de sa formation académique, de son expérience professionnelle pertinente, des prix et bourses qui lui ont été octroyés, de ses publications et autres réalisations
  • Tous ses relevés de note au premier cycle et au deuxième cycle le cas échéant
  • S’il y a lieu, une copie de l’offre d’admission dans un programme de maîtrise en finance mathématique. Les étudiants admis ou inscrits en propédeutique, en probation ou en mise à niveau devront joindre à leur dossier le détail de leur programme de préparation
  • Une preuve de citoyenneté canadienne ou de statut de résidence émis par Immigration Canada
  • Deux lettres de recommandation cachetées ou sous pli séparé directement  par le répondant.

Modalités

Pour les programmes d'une durée de 12 mois ou moins, le montant maximal de la bourse est de 20 000$.

Pour les programmes d'une durée de plus de 12 mois, le montant maximal de la bourse est de 15 000$ pour chacune des deux années. Le versement de la bourse de la seconde année est conditionnel à ce que le boursier ait maintenu des résultats académiques satisfaisants au cours de la première année de son programme d'études.

La bourse est accordée en deux versements trimestriels. Au début de chaque trimestre, l’étudiant doit faire parvenir à l’IFM2 le relevé cumulatif de ses résultats universitaires, ainsi que la liste des cours auxquels il compte s’inscrire dans ce trimestre. Le dernier versement de la bourse est retenu. Pour l’obtenir, l’étudiant dispose d’un maximum de 36 mois après sa première inscription au programme pour faire la preuve qu’il a complété toutes les exigences de son programme, y compris le mémoire dans sa forme définitive, en faisant parvenir à l’IFM2 une lettre de son directeur de thèse ou un relevé de note à cet effet.

Les étudiants qui ont débuté leur programme de maîtrise en septembre de l’année précédente au moment du concours ont droit à une seule bourse d’un maximum de 15 000$ pour la deuxième année.

Pour toute modification aux conditions de la bourse, une demande doit être faite au préalable à IFM2 qui doit s’assurer que cette modification n’affecte pas l’évaluation reçue ou l’admissibilité au programme.

Le Service aux étudiants de chaque université se charge de distribuer les bourses aux étudiants selon leurs modalités de versement.

Le cumul est interdit avec les bourses au mérite des organismes du gouvernement fédéral tels que le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH) et du gouvernement provincial tels que le Fonds québécois de la recherche sur la nature et la technologie (FQRNT), le Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture (FQRSC).

Il est convenu que l’IFM2 doit être informé des autres bourses dont bénéficie l’appliquant et que l’IFM2 peut échanger des renseignements confidentiels avec les différents organismes concernés.