Règles et description du programme

Ce programme n’est pas renouvelé pour l’année 2014-2015. Toutefois, les engagements pluriannuels que l’IFM2 a déjà pris en vertu des concours antérieurs seront respectés selon les conditions établies.


Présentation des dossiers de candidature

En septembre de chaque année, les universités  transmettent à l’IFM2 leur programme d’embauche dans le domaine de la finance mathématique, indiquant le nombre et les dates prévues des embauches.

Les universités peuvent présenter les dossiers de candidature à tout moment. Ces dossiers sont constitués des éléments suivants :

  • Le cv du candidat, accompagné le cas échéant de publications représentatives de ses intérêts de recherche
  • Trois lettres de recommandations
  • Une lettre d’un responsable de l’université faisant la démonstration de la qualité du dossier, de la pertinence de la candidature en finance mathématique, de la contribution attendue du candidat aux activités de l’Institut, et expliquant comment le candidat s’insère dans la structure concernée.

Un comité d’examen peut être formé par le comité exécutif s’il le désire. Ce comité fait rapport au comité exécutif sur la qualité et la pertinence des candidatures en regard des objectifs du programme. Le comité exécutif décide alors des candidats qui seront supportés et fait rapport de ses décisions au conseil d’administration.

Modalités et règlements

Le montant maximal du support est de 30 000$ par année pour une période de trois années. Dans certaines circonstances, le comité exécutif pourra prolonger le soutien financier dans le cas de jeunes chercheurs pour deux ans supplémentaires après une réévaluation du dossier. Dans le cas d’une candidature exceptionnelle, le comité exécutif pourra recommander des mesures plus généreuses.  Les montants d’aide sont versés aux institutions universitaires qui doivent les verser aux candidats selon les conditions décidées par l’Institut. Les montants de rémunération supplémentaire accordés par l’Institut peuvent être cumulés avec des montants de même nature accordés par d’autres organismes.

Le programme de support ne vise que les professeurs nouvellement embauchés. À noter qu’un candidat déjà à l’emploi d’une université partenaire n’est pas considéré comme nouveau professeur s’il présente sa candidature dans une autre université partenaire.

Un candidat en rédaction de thèse peut être admissible au programme. Cependant, le support financier n’est alors disponible qu’à partir du moment de l’acceptation du dépôt final de la thèse, et la durée du financement en est réduite d’autant, à moins que l’acceptation survienne moins de deux mois à partir de la date d’embauche.

Obligations des professeurs supportés

Les professeurs supportés dans le cadre de ce programme s’engagent à consolider de manière significative le noyau de compétences en finance mathématique de leur université, à contribuer au développement de la finance mathématique au Québec, et à faire connaître l’Institut tant au Québec qu’à l’étranger.

Les professeurs supportés sont encouragés à identifier les avenues de collaboration et à participer aux activités de l’Institut. Plus spécifiquement, ils doivent mettre au point et dispenser une activité de formation (pour gestionnaires en exercice) dans le domaine de la finance mathématique  sous la forme d’un séminaire et/ou d’un atelier de formation d’une durée de 2 jours, compte tenu des besoins de l’Institut et de leurs compétences.

On s’attend également que les professeurs supportés supervisent un nombre significatif de thèses et mémoires d’étudiants inscrits dans des programmes d’études avancées en finance mathématique.

À la fin de chaque année du programme, les professeurs bénéficiant du support de l’IFM2 doivent présenter un rapport d’activités portant sur l’année écoulée. Ils doivent également reconnaître la contribution de l’Institut dans leurs publications scientifiques au cours de la période de l’entente où le support leur est accordé.

L’Institut se réserve le droit de réduire le montant du support, advenant que les prestations prévues ne soient fournies que partiellement.